Coupe du Monde - Les favoris en difficulté

 

La 21ème édition de la Coupe du Monde de football a commencé jeudi dernier. Chaque équipe a déjà joué son premier match. Retour sur cette première semaine, où les principaux favoris n’ont pas toujours rassurés.

 

Groupe A : 

 

Le groupe du pays organisateur. Après une cérémonie d’ouverture grandiose, mais marquée par une première polémique, Robie Williams adressant un doigt d’honneur à une caméra pendant celle-ci, la Russie ouvrait le bal. Et les Russes ont commencé par un feu d’artifice face à l’Arabie Saoudite. 5 buts marqués, avec notamment un but magistral de Cheryshev et un coup-franc de Golovin : la fête était totale ! 

Dans l’autre match du groupe, l’Uruguay était opposé à l’Egypte. Les Sud-Américains ont dominé une grande partie de la rencontre et ont fini par s’imposer sur un but de Gimenez. Les Pharaons, privés de Mohamed Salah qui n’a pas joué ce premier match débute leur mondial de la pire des manières.

 

Groupe B : 

 

Ce groupe nous réservait sûrement la plus belle affiche de ce premier tour, avec un match entre l’Espagne et le Portugal. Un match qui a tenu toutes ses promesses et dans lequel les Espagnols, qui ont vu leur sélectionneur se faire limoger deux jours plus tôt et se faire remplacer par Fernando Hierro, ont cru s’imposer en menant 3-2 après un but super de Nacho et un doublé de Diego Costa. Mais Cristiano Ronaldo, l’homme du match, a égalisé d’un magnifique coup-franc en toute fin de match, marquant au passage son troisième but de la soirée. 

L’autre rencontre opposait le Maroc et l’Iran. Après une première période folle mais sans aucun but, le match s’est calmé en seconde mi-temps. Alors qu’on se dirigeait vers le premier 0-0 de ce mondial, l’Iran s’est imposé à l& 95ème minute sur un but contre-son-camp de l’attaquant Marocain Bouhaddouz. Les Marocains sont donc bien mal engagés, avec 0 points, et l’Espagne et le Portugal à affronter.

 

Groupe C :

 

Le groupe de notre Equipe de France. Les Bleus ont commencé leur Coupe du Monde contre l’Australie. Un match simple en apparence mais qui s’est révélé être bien compliqué. Après une première mi-temps trop terne, ils ont ouvert le score sur un penalty de Griezmann, obtenu grâce à l’arbitrage vidéo. On pensait le plus dur fait pour les Bleus, mais les Australiens ont égalisé, 5 minutes plus tard, sur penalty aussi, obtenu pour une grossière faute de main d’Umtiti. Ils s’imposeront finalement sur un but de Pogba en fin de match, mais ne se rassurent pas et devront se montrer meilleurs pour leur prochain match face au Pérou.

Les Péruviens qui se sont inclinés face au Danemark. Dans un match intéressant et rythmé, le Pérou a eu les plus grosses occasions, dont un penalty, mais s’est fait punir par un but de Poulsen. Les Danois pointent donc en tête du groupe, à égalité avec le France.

 

Groupe D : 

 

Le « Groupe de la mort », groupe le plus relevé de ce mondial, avec l’Argentine, l’Islande, la Croatie et le Nigéria. 

Le premier match opposait les deux premières équipes citées. Les Argentins, ultra-dominateurs dans ce match, ont finalement concédés le match nul face à de valeureux Islandais. Ils n’auront pourtant mené au score que 4 minutes, après un premier but d’Agüero et une égalisation de Finnbogason. Lionel Messi a raté un penalty en seconde période. Le prochain match de l’Albiceleste face à la Croatie sera déterminant.

Car les Croates se sont imposés de leur côté face au Nigéria. En affichant une belle maitrise, ils se sont imposés assez facilement sur un csc Nigérian puis un penalty de Modric. Ils prennent la tête de ce groupe. Quant aux Nigérians, il faudra montrer mieux lors des deux prochains matchs pour espérer se qualifier.

 

 

Groupe E : 

 

Le groupe du Brésil, grand favori de ce mondial. Et les Brésiliens ne sont pas rentrés au mieux dans la compétition face à la Suisse. Après une première période de grande qualité, et un but superbe de Coutinho, les quintuples champions du monde se sont fait rejoindre en deuxième mi-temps,  sur un but sur corner de la Suisse qui arrache un nul plutôt mérité. 

Le Costa Rica et la Serbie s’affrontaient dans l’autre match du groupe. Grâce à un superbe coup franc de Kolarov, la Serbie s'impose logiquement face à une timide formation du Costa Rica. Supérieurs techniquement et athlétiquement, les Aigles ont maîtrisé leur sujet et s'annoncent comme un candidat plausible à la qualification pour les 8es de finale.

 

Groupe F : 

 

Le groupe du champion du monde en titre, l’Allemagne. Les Allemands ont débuté la défense de leur titre de la pire des manières, par une défaite face au Mexique. Ils n’ont jamais réussi à passer la défense de fer des Mexicains, et se sont fait piqués en contre, avec un but de Lozano. Leur prochain match face à la Suède sera déterminant pour la suite. De leur côté, les Mexicains signent le premier gros exploit de ce début de mondial.

La Suède qui affrontait de son côté la Corée du Sud. Ils se sont imposés de manière logique grâce à un penalty de Granqvist. Les Sud-Coréens ont tenté de répliquer en fin de match, mais n’ont jamais réussi à inquiéter la défense suédoise. 

 

Groupe G :

 

Le groupe de la Belgique et de l’Angleterre, qui se sont tous deux imposés.

La Belgique assez facilement face à une valeureuse équipe du Panama, qui a craqué après la pause et a encaissé un but de Mertens et un doublé de Lukaku. 

Ce fut plus compliqué pour l’Angleterre face à la Tunisie. Ils s’en sont remis à leur capitaine Harry Kane, qui a inscrit un doublé sur deux corners, en début de match et dans le temps additionnel. Un scénario cruel pour les Tunisiens, qui avaient égalisé sur un penalty de Sassi, qui ont également perdu leur gardien Mouez Hassen, sorti sur blessure et qui avait réalisé des miracles dans ses buts.

 

Groupe H :

 

Peut être le groupe le plus équilibré de ce mondial avec la Colombie, le Japon, la Pologne et le Sénégal, et ce sont le Japon et le Sénégal qui ont pris le meilleur départ.

Les Japonais se sont imposés face à la Colombie. Le match a basculé dès la 3ème minute, avec un penalty japonais et un carton rouge pour le Colombien Sanchez, pour une main dans la surface. Menés 1-0, les Colombiens ont parvenu à égaliser sur un coup-franc de Quintero mais se sont inclinés sur un but de Osako en deuxième période.

Quant aux Sénégalais, ils ont logiquement remporté leur match face à la Pologne au terme d’une partie qu’ils ont maitrisé. Les Polonais ont commis trop d'imprécision pour espérer un bon résultat, malgré la réduction du score de Krychowiak, qui a rajouté un peu de suspens en fin de match.