Zoom sur : Le CrossFit !

Qui n’a jamais entendu parler du CrossFit ? Cette activité physique à la mode, mélangeant différentes activités physiques et sportives, s’est fait connaitre et est devenue célèbre suite à la transformation physique spectaculaire des acteurs du film 300 en 4 mois. 

Quelques idées reçues sur le CrossFit : 

 

  • Il faut être sportif pour commencer le CrossFit 

La grande force du CrossFit en comparaison à un cours collectif lambda repose sur le caractère évolutif de chaque séance en fonction des capacités de chacun. Si vous ne maîtrisez pas les tractions, vous pouvez vous assister d’un élastique. Vous ne maîtrisez pas un mouvement haltérophile ? Vous pouvez le travailler barre à vide pour commencer, etc

 

  • Le CrossFit va me rendre trop musclé

Beaucoup de femmes découvrent initialement le CrossFit sur Internet et leur vision des athlètes féminines se limitent donc aux professionnelles présentes aux Games et imaginent logiquement que si elles se mettent au CrossFit, elles vont finir elles-aussi par leur ressembler. Mais si vous poussez la porte d’une box (une salle de CrossFit), vous découvrirez que, non, les femmes ne doublent pas de volume et restent tout aussi féminines qu’auparavant, voir deviennent même encore bien plus séduisantes.

 

  • Je n’ai plus 20 ans, je suis trop vieux pour me mettre au CrossFit 

Bien évidemment la majorité des pratiquants se situe entre 20 et 35 ans, ce qui n’empêche pas les athlètes plus jeunes ou plus âgés de souhaiter rester en forme, et c’est tout à leur honneur. Encore une fois, l’aspect adaptable de l’activité doit permettre au plus grand nombre de pratiquer, en prenant en compte les spécificités de chacun et ses contraintes s’il en ai (anciennes blessures, anxiété face à certains mouvements,…)

 

  • Le CrossFit, c’est un peu comme une secte

Vous adaptez le CrossFit à votre mode de vie, et à chacun de décider à quel point il souhaite s’impliquer dans le mode de vie que ce sport propose en fonction de vos objectifs, mais aussi et surtout par rapport à ce que vous avez envie de faire.

 

  • Allier CrossFit et un autre sport, c’est un peu faire les deux à moitié

Beaucoup de CrossFitters vont nager, courir, faire du vélo, de la randonnée et pratiquent à l’occasion toutes sortes de sports qu’ils considèrent comme un élément à part entière de leur récupération active; il faut y voir une occasion supplémentaire de travailler sur des compétences utilisées en CrossFit (agilité, coordination, équilibre, etc.) tout en se faisant plaisir.

 

Qu’est ce que le CrossFit ?

Le CrossFit est un programme de conditionnement physique général, parfait mélange entre haltérophilie, cardio et gymnastique. 

Il permet d’optimiser le niveau de fitness global en développant 10 qualités athlétiques : 

  • l’endurance musculaire
  • l’endurance cardiovasculaire
  • la force
  • la flexibilité
  • la puissance
  • la vitesse
  • la coordination
  • l’agilité
  • l’équilibre
  • la précision

 

Il repose sur trois principes clés : des exercices constamment variés des mouvements fonctionnels et un entraînement à haute intensité. 

Enfin, comme dit plus haut, il est accessible à tous, adolescent ou senior, homme ou forme, sportif de haut niveau ou qui n’a pas fait de sport depuis un moment, seuls les charges, l’intensité et le temps de récupération seront adaptés aux capacités physiques de chacun.

 

Les avantages du CrossFit :

  • Le CrossFit améliore la santé et développe la condition physique en peu de temps : amélioration de la consommation maximale d’oxygène (VO²Max), diminution de la masse graisseuse et augmentation de la masse musculaire 
  • La variétés des entraînements de CF évite l’ennui, garde motivé et permet de rester consistent pour atteindre ses objectifs personnels. 
  • Le CrossFit vous challenge mentalement et physiquement pour devenir un « meilleur vous même »
  • La communauté CrossFit offre un environnement d’entraide et de partage
  • Le CrossFit améliore la qualité de vie au quotidien : vous utilisez des mouvements fonctionnels. Les mêmes qui vont aideront à sortir les packs d’eau de la voiture quand vous rentrerez les courses, à monter les escaliers ou à jouer avec vos (petits) enfants sans être essoufflé. 

 

Les inconvénients :

  • Si vous souhaitez vous spécialisez dans un domaine et que vous avez des objectifs spécifiques dans votre entraînement (marathon, cyclisme, culturisme, etc), le CrossFit n’est pas pour vous.
  • La force du CF est son accessibilité, chacun peut le pratiquer n’importe où. C’est aussi une faiblesse dans la mesure ou personne ne contrôlera votre technique et que vous pourrez vous blesser en faisant de mauvais mouvements à répétition. 
  • Chaque personne doit tenir compte de ses limites personnelles. Il faut écouter son corps, au risque de blessure.
  • Lors d’un effort physique intense et extrême, un sportif peut être amener à vomir. Dans le monde CrossFit certaines personnes valorisent cet état en offrant un t-shirt où la mascotte Pukey le clown vomit, symbole du dépassement de soi. Cette récompense fait penser aux pratiquants qui n’ont jamais vomit qu’ils n’ont pas travailler assez fort. Bien entendu, vomir ne vous rendra pas meilleur. 

 

Une séance de CrossFit classique : 

  • Un échauffement dynamique : Vous allez effectuer des mouvements de CrossFit sans grande intensité, pour échauffer vos articulations et éviter les blessures.
  • Le WOD (Workout Of the Day) : Cela va être l’entrainement du jour, avec un objectif précis et une forte intensité. 
  • Étirements et retour au calme : Vous allez dans cette dernière phase faire baisser votre rythme cardiaque et étirer les muscles sollicités pendant le WOD. C’est également l’occasion d’améliorer votre flexibilité et votre récupération.

 

Nous l’avons testé : 

Nous nous sommes rendus à l’Arène CrossFit Nakama, à Ivry sur Seine, une box de plus de 1000m2  dédiée au CrossFit, avec plus de 650m2 consacrés aux WOD.

C’est Edouard, un des gérant de la salle et coach diplômé qui a dirigé notre séance. Au programme, une séance avec comme échauffement, des squats, du tiping et du suicide (5 répétitions de chaque exercice, 20 secondes d’effort pour 10 secondes de répit). 

Le WOD alternait entre running et wall-ball : 800 mètres de course suivis de 30 wall-ball, puis 400 mètres de course suivis de 20 wall-ball et enfin 200 mètres de courses, suivis de 10 wall-ball. 

Enfin on a terminé cette séance avec 4 exercices d’abdominaux (4 répétitions avec 30 secondes d’exercice et 30 secondes de repos).

 

Nous avons été surpris par le matériel haut de gamme de cette box, avec des machines adaptées pour débutants et compétiteurs, des barres et des poids, mais aussi des kettlebells et medecine balls de compétition. 

Mais ce qui nous a le plus marqué, c’est sans aucun doute l’esprit d’équipe qui est ressorti tout au long de la séance. C’était la première fois que nous essayions le CrossFit, et nous avons du faire face à quelques difficultés pendant la séance. Mais c’était sans compter sur les « Aller » ou « On lâche rien ! » des coachs ou des autres participants, qui nous ont poussé à nous dépasser. C’était donc une première, mais on avait déjà l’impression de faire partie de cette grande famille du CrossFit. 

Au final, on s’en est sorti avec quelques courbatures, des difficultés à marcher pendant quelques jours mais aussi avec l’envie de revenir pour progresser et se surpasser.

 

L’Arène Nakama accueille également des cours de Gym, de Yoga et de Pilates dans une salle de plus de 100m2.

Pour plus d’information, vous pouvez les retrouver sur leur site internet : http://www.larenecrossfit-nakama.com

Ou sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/larenecrossfitnakama/